Comment améliorer la qualité de l’air chez soi bWOOD Habitat : Constructeur de maison en ossature bois en Bretagne

La majeure partie de notre temps se passe en espace clos. De ce fait il faut être attentif à la qualité de l’air à l’intérieur de nos maisons. Polluants amenés par l’extérieur, il existe aussi de nombreuses substances pouvant être émises dans l’enceinte même de notre habitat, comme avec les matériaux de construction, les meubles, les appareils ménagers, la décoration, les animaux et mêmes les activités humaines. Tous ces polluants peuvent avoir des effets nocifs sur notre organisme. Alors êtes-vous sûr de la bonne qualité de l’air que vous respirez chez vous ? Voici quelques instructions et bonnes pratiques à adopter. 

     

C’est quoi la qualité de l’air intérieur ? 

À proprement parler, il n’y a pas de définition exacte. Cependant selon l’OQAI (l’Observatoire de la Qualité de l’air intérieur) et l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), la qualité de l’air intérieur, se mesure selon la quantité de polluants présents dans l’air et les effets que ces derniers peuvent avoir sur notre santé. Le confort et le bien-être des habitants sont également à évaluer. Enfin, les caractéristiques de la maison (dans l’ancien ou neuf), les activités et les comportements des habitants (bricolage, peinture, tabagisme…), qui entrent aussi en compte dans cette mesure de la qualité de l’air intérieur. 

 

Quels sont les risques sur notre santé ? 

La pollution de l’air intérieur peut avoir de nombreuses conséquences sur notre bien-être et la santé des habitants d’une maison. C’est pourquoi une mauvaise qualité de l’air d’une maison peut avoir des conséquences plus ou moins importantes tels que : une gêne olfactive, des irritations de la peau et des yeux, des problèmes de somnolence…Néanmoins, si l’air intérieur est pollué, des conséquences plus graves peuvent également être reconnues comme : l’apparition de pathologies aiguës ou chroniques et leur aggravation lorsque les habitants en souffraient déjà auparavant (les allergies, l’asthme, en allant jusqu’à des intoxications invalidantes, des cancers, ou encore des intoxications mortelles). 

 

Comment améliorer l’air intérieur de votre habitat ? 

Il faut identifier les sources polluantes de votre environnement 

Sans que vous le sachiez, nombreuses sont les sources polluantes autour de vous. Que ce soit des matériaux, meubles, des objets ou certaines substances que vous pensez être sans effets nocifs, ces sources sont en réalité l’origine même de la pollution qui se trouve chez vous. Afin de pouvoir les identifier et les connaitre, voici un état des polluants les plus courants dans votre habitation. 

  • Les produits ménagers  

Les produits ménagers contiennent de nombreuses substances reconnues dangereuses pour la santé, voire même cancérigènes. Que ce soit : phénoxyéthanol, chlorure de benzalkonium, glutaral, benzisothiazolinone…ce sont tant de composants toxiques et dangereux qui agressent votre organisme, polluent l’air de votre habitation ainsi que l’environnement lorsqu’ils sont rejetés dans l’atmosphère. 

  • Les produits et objets de décoration 

Pour la construction, ce sont les enduits, le béton, le plâtre et les isolants qui sont sources de composés organiques volatile, de fibres et de poussières. Ils comprennent des solvants, des hydrocarbures…qui se dégagent notamment des nouveaux bâtiments ou ceux dont la rénovation est récente. Les parquets et moquettes, les peintures, papiers peints, faux-plafonds sont également des sources de composés organiques volatile.  

  • L’humidité et les moisissures  

La cuisine et la salle de bain sont deux sources de polluants de la qualité de l’air intérieure de votre habitation. Lors de certaines activités de cuisine ou encore se doucher, une quantité importante de vapeur d’eau s’en dégage, pensez donc à ouvrir les fenêtres pour éviter la stagnation de l’humidité et la formation de moisissures. 

  • Les insecticides 

Ces produits doivent être utilisés avec précaution, étant donné que les composés chimiques présents à l’intérieur sont nocifs pour la santé. À utiliser avec modération ! 

  • L’encens et les parfums d’intérieurs 

Tous ces produits présentent des risques pour la santé, car ils contiennent des COV irritants et allergènes, voire toxiques. La combustion de l’encens est source de benzène ainsi que ses dérivés, de toluène, d’acétaldéhyde et de formaldéhyde, entres autres substances nocives. Les bougies parfumées, malgré le fait qu’elles soient moins chargées en particules que l’encens, révèlent néanmoins des taux de polluants élevés, comme le formaldéhyde. 

  • Les activités des occupants de l’habitation 

Lorsque vous utilisez des produits de nettoyage, que vous fumez ou que vous bricolez, vous êtes à l’origine d’une forme de pollution intérieure de l’air de votre maison. 

  • La pollution extérieure 

L’air provenant de l’extérieur, certains gaz ou les sols peuvent eux aussi détériorer la qualité de l’air intérieure. 

     

Quelques conseils à suivre pour améliorer la qualité de l’air de votre habitation 

  • Limiter les utilisations des produits et surtout respectez les dosages et les consignes des produits en cas d’utilisation, 
  • Ne fumez pas à l’intérieur de votre habitation, 
  • Aérez les pièces d’eau après chaque utilisation et ne faites pas sécher le linge à l’intérieur de votre logement afin de ne pas augmenter le taux d’humidité et provoquer des moisissures. 
  • Aérer et ventiler correctement son logement. À noter : il est déconseillé d’aérer son logement lorsque la pollution est fortement en hausse. N’aérer pas non plus lors des heures de pointe, si votre logement est situé en ville, le long d’une artère passante.  

 

Petites astuces :  

1) Pour ventilez et purifier 

  • L’humidité excessive entraîne une mauvaise qualité de l’air et dans certains cas la formation de moisissures. La ventilation permet alors de renouveler l’air en permanence et de réduire la pollution intérieure. Même si la plupart des logements sont équipés d’une VMC, veillez à ce qu’elle soit bien entretenue. 
  • Le purificateur d’air qui sert à purifier l’air ambiant et le débarrasse de toutes sortes de particules comme les odeurs, la pollution ou les allergènes, est un procédé simple et efficace.  

2) Les huiles essentielles 

Dans la maison et en toute saison, les huiles essentielles sont reconnues pour purifier l’air de son habitation et en même temps créer une ambiance apaisante. Équipez-vous d’un diffuseur d’arômes. Utilisez de l’huile de citron ou de l’huile d’orange douce pour purifier l’air ambiant, et pour assainir, de l’huile d’arbre à thé !  

3) Les alliés décos et sains : les plantes vertes ! 

Certaines plantes contribuent et ont la propriété d’éliminer les polluants de l’air intérieur. Optez pour ces trois plantes : le chlorophytum, le ficus ou le lierre. Elles améliorent la qualité de l’air dans le salon ou la salle de bains et apportent également une touche déco !   

Prendre contact pour mon projet

Un projet de maison clé en main ou une construction sur mesure ?
Une visite de la maison bWOOD ? Une question pour lancer votre projet ?
Contactez-nous, un conseiller sera à votre disposition pour vous répondre à vos questions et vous accompagner à toutes les étapes de votre Projet.

70 M€
de fonds propres

30 ans d’expérience
en construction de maisons

20 maisons produites
par mois

+ de 8 500 terrains
viabilisés vendus